Glauque - ID8

Les Namurois sortent d'une année plutôt intense puisqu'au lendemain de leur passage remarqué au Concours Circuit, ils ont enchaîné près de 50 dates -et pas des moindres. Un succès fulgurant auquel ils ne s'attendaient pas: "En toute honnêteté et transparence, l'adaptation à un rythme de vie totalement différent a dû être faite et ça n'a pas été un processus toujours super simple", témoignent-ils pour présenter le clip maison de ce nouveau titre, ID8, déjà joué en live à de nombreuses reprises. Un morceau qui plane quelque part entre Odezenne et Sigur Rós, et achève d'allumer tous les voyants en vert pour la suite.

Monolithe Noir - Blinded Folded (ft. Rozi Plain)

S'il a multiplié les collaborations depuis la sortie de son premier album (Le son grave, 2017), tant avec ses synthés modulaires (Under the Reefs Orchestra) que derrière la batterie (Fabiola), Antoine Pasqualini n'a pas pour autant oublié son projet perso. Il revient ce 24 janvier avec Moira, un second disque avec lequel il élargit le champ des possibles, notamment en ajoutant des voix (Rozi Plain, Peter Broderick, Elsie Dx) à ses productions électroniques aériennes et hypnotiques. Blinded Folded est le second extrait de cet album dédié à sa grand-mère et qui en porte le nom.

Antoine Hénaut - Le copain

La friendzone se porte bien, merci pour elle. Le chanteur pince-sans-rire Antoine Hénaut en fait le sujet du premier morceau issu de son nouvel album, Par défaut. "Je suis le copain, qu'elle appellerait bien, pour parler de l'autre", s'amuse-t-il, accompagné des 60 musiciens de la Royale Fanfare Communale de Huissignies, "une des dernières à compter en ses rangs majorettes, groupe de percussion et, fanfare". Le clip, réalisé par Simon Vanrie (Bertrand Belin, Girls in Hawaii...), amplifie encore un peu plus le côté Strip-tease du morceau...

Swing - Gris

"Rien n'est noir, rien n'est blanc dans ma tête. Tout est gris." Un peu plus d'un an après Marabout, le rappeur échappé en solo de L'Or du commun (mais loin de tout ego trip, comme on le soulignait à l'époque) s'apprête à sortir un nouveau EP 7 titres, Alt F4, sur lequel on pourra retrouver des featurings avec Angèle, Dune et Nemir.

Alaska Gold Rush - Camouflage

Chacun de leurs clips est plus tordant que le précédent, et celui de Camouflage, qui annonce l'album du même nom prévu pour février prochain, ne déroge pas à la règle. Dans ta gueule!

The Feather - Sister

Il a décidément plus d'une corde à son arc, Thomas Médard! Lui qu'on savait maîtriser les ambiances feutrées et l'émotion à fleur de peau, tant chez Dan San que pour son projet solo, joue une carte beaucoup plus pop (et rudement efficace) avec ce deuxième extrait du futur album de The Feather. "Avec ce nouveau morceau, j'ai eu envie de décrire mon rapport et celui de mes proches à l'écran, au fait d'être connecté aux réseaux et déconnecté de la réalité, explique-t-il. Ce sentiment de toute puissance qu'on a en parcourant la vie de quelqu'un en quelques clics, et la contradiction de se sentir épié quand on est soi-même observé. Musicalement cette chanson marque un tournant dans mon écriture avec l'utilisation de la basse comme instrument lead de composition, ce qui est le cas d'autres morceaux de l'album (à venir)..."

Ces titres entrent évidemmentdans notre playlist Radio Focus.

Les Namurois sortent d'une année plutôt intense puisqu'au lendemain de leur passage remarqué au Concours Circuit, ils ont enchaîné près de 50 dates -et pas des moindres. Un succès fulgurant auquel ils ne s'attendaient pas: "En toute honnêteté et transparence, l'adaptation à un rythme de vie totalement différent a dû être faite et ça n'a pas été un processus toujours super simple", témoignent-ils pour présenter le clip maison de ce nouveau titre, ID8, déjà joué en live à de nombreuses reprises. Un morceau qui plane quelque part entre Odezenne et Sigur Rós, et achève d'allumer tous les voyants en vert pour la suite.S'il a multiplié les collaborations depuis la sortie de son premier album (Le son grave, 2017), tant avec ses synthés modulaires (Under the Reefs Orchestra) que derrière la batterie (Fabiola), Antoine Pasqualini n'a pas pour autant oublié son projet perso. Il revient ce 24 janvier avec Moira, un second disque avec lequel il élargit le champ des possibles, notamment en ajoutant des voix (Rozi Plain, Peter Broderick, Elsie Dx) à ses productions électroniques aériennes et hypnotiques. Blinded Folded est le second extrait de cet album dédié à sa grand-mère et qui en porte le nom.La friendzone se porte bien, merci pour elle. Le chanteur pince-sans-rire Antoine Hénaut en fait le sujet du premier morceau issu de son nouvel album, Par défaut. "Je suis le copain, qu'elle appellerait bien, pour parler de l'autre", s'amuse-t-il, accompagné des 60 musiciens de la Royale Fanfare Communale de Huissignies, "une des dernières à compter en ses rangs majorettes, groupe de percussion et, fanfare". Le clip, réalisé par Simon Vanrie (Bertrand Belin, Girls in Hawaii...), amplifie encore un peu plus le côté Strip-tease du morceau..."Rien n'est noir, rien n'est blanc dans ma tête. Tout est gris." Un peu plus d'un an après Marabout, le rappeur échappé en solo de L'Or du commun (mais loin de tout ego trip, comme on le soulignait à l'époque) s'apprête à sortir un nouveau EP 7 titres, Alt F4, sur lequel on pourra retrouver des featurings avec Angèle, Dune et Nemir.Chacun de leurs clips est plus tordant que le précédent, et celui de Camouflage, qui annonce l'album du même nom prévu pour février prochain, ne déroge pas à la règle. Dans ta gueule!Il a décidément plus d'une corde à son arc, Thomas Médard! Lui qu'on savait maîtriser les ambiances feutrées et l'émotion à fleur de peau, tant chez Dan San que pour son projet solo, joue une carte beaucoup plus pop (et rudement efficace) avec ce deuxième extrait du futur album de The Feather. "Avec ce nouveau morceau, j'ai eu envie de décrire mon rapport et celui de mes proches à l'écran, au fait d'être connecté aux réseaux et déconnecté de la réalité, explique-t-il. Ce sentiment de toute puissance qu'on a en parcourant la vie de quelqu'un en quelques clics, et la contradiction de se sentir épié quand on est soi-même observé. Musicalement cette chanson marque un tournant dans mon écriture avec l'utilisation de la basse comme instrument lead de composition, ce qui est le cas d'autres morceaux de l'album (à venir)..."