Dès le début du mois du juillet, Movie Drive prendra ses quartiers à Tour & Taxis. Soit un drive-in à l'américaine, sur un écran mastodonte (336 mètres carrés, nous annonce-t-on) dont la technologie LED permettra de diffuser des films également en plein jour, contrairement aux projections traditionnelles. "Avec Movie Drive, nous voulions faire d'une pierre deux coups: offrir une réponse adaptée pour faire revivre Bruxelles et sa culture en période post-COVID, et réaliser un rêve de gosse!", s'enthousiasme Mario Iacampo, l'un des deux initiateurs du projet.

Rudi Vervoort, ministre-président de la Région, ne cache pas non plus son enthousiasme: "Bruxelles revit, se réinvente! L'été s'annonce festif avec nombre de projets adaptés aux mesures sanitaires en vigueur... Et le cinéma n'est pas en reste! Voilà que le "drive in" réapparait trois mois durant sur le site de Tour & Taxis (...) Je salue la résilience des opérateurs culturels, leur capacité d'adaptation et leurs propositions pour faire passer aux Bruxellois un bel été malgré les restrictions liées au déconfinement."

Outre sa taille et sa technologie, Movie Drive veut se démarquer en accueillant piétons et cyclistes au même titre que les automobilistes. "Nous sommes en train de mettre en place les règles et protocoles établis par le fédéral, pour accueillir les cyclistes et les piétons en toute sécurité et dans les meilleures conditions", précise Serge Vanderheyden, seconde moitié du tandem d'organisateurs.

Côté programmation, il ne faut pas s'attendre à beaucoup d'audace, mais plutôt à des films grand public, avec une poignée classiques (Trainspotting, Grease, The Blues Brothers), quelques (très) bons films récents (1917, Get out, En avant), mais aussi des sucreries belges comme Panique au village, Dikkenek ou encore JCVD.

Horaires et réservation: www.moviedrive.be

Dès le début du mois du juillet, Movie Drive prendra ses quartiers à Tour & Taxis. Soit un drive-in à l'américaine, sur un écran mastodonte (336 mètres carrés, nous annonce-t-on) dont la technologie LED permettra de diffuser des films également en plein jour, contrairement aux projections traditionnelles. "Avec Movie Drive, nous voulions faire d'une pierre deux coups: offrir une réponse adaptée pour faire revivre Bruxelles et sa culture en période post-COVID, et réaliser un rêve de gosse!", s'enthousiasme Mario Iacampo, l'un des deux initiateurs du projet. Rudi Vervoort, ministre-président de la Région, ne cache pas non plus son enthousiasme: "Bruxelles revit, se réinvente! L'été s'annonce festif avec nombre de projets adaptés aux mesures sanitaires en vigueur... Et le cinéma n'est pas en reste! Voilà que le "drive in" réapparait trois mois durant sur le site de Tour & Taxis (...) Je salue la résilience des opérateurs culturels, leur capacité d'adaptation et leurs propositions pour faire passer aux Bruxellois un bel été malgré les restrictions liées au déconfinement."Outre sa taille et sa technologie, Movie Drive veut se démarquer en accueillant piétons et cyclistes au même titre que les automobilistes. "Nous sommes en train de mettre en place les règles et protocoles établis par le fédéral, pour accueillir les cyclistes et les piétons en toute sécurité et dans les meilleures conditions", précise Serge Vanderheyden, seconde moitié du tandem d'organisateurs. Côté programmation, il ne faut pas s'attendre à beaucoup d'audace, mais plutôt à des films grand public, avec une poignée classiques (Trainspotting, Grease, The Blues Brothers), quelques (très) bons films récents (1917, Get out, En avant), mais aussi des sucreries belges comme Panique au village, Dikkenek ou encore JCVD.