Critique | Cinéma

Le film de la semaine : Piccolo Corpo, le périlleux voyage d’une mère

3,5 / 5
© National
3,5 / 5

Titre - Piccolo Corpo

Genre - Drame

Réalisateur-trice - Laura Samani

Casting - Celeste Cescutti, Ondina Quadri

Durée - 1h29

Jean-François Pluijgers
Jean-François Pluijgers Journaliste cinéma

Un village côtier du Frioul-Vénétie Julienne, au tournant du XXe siècle. Pour éviter à l’âme de sa fille, mort-née, d’errer dans les limbes pour l’éternité, Agata entreprend un périlleux voyage vers un sanctuaire de montagne, dans l’espoir d’un miracle qui ramènerait son bébé à la vie le temps d’un souffle, afin de le baptiser. Laura Samani filme caméra à l’épaule le périple de cette femme puissamment incarnée par Celeste Cescutti, une non-professionnelle au même titre que les autres comédiens. Pour livrer une vision naturaliste de ce récit ancré dans les croyances locales, et faire lumineusement résonner sacré et profane – on pense par endroits au cinéma d’Alice Rohrwacher – dans la majesté de paysages hivernaux d’une spectrale beauté. Une découverte.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content