Critique

[critique ciné] Les Vedettes: décoiffant

Jean-François Pluijgers
Jean-François Pluijgers Journaliste cinéma

Grégoire Ludig et David Marsais, les duettistes du Palmashow, sont de retour avec Les Vedettes. Décoiffant.

Cinq ans après La Folle Histoire de Max et Léon (et non sans s’être offert un détour chez Quentin Dupieux le temps de Mandibules), Grégoire Ludig et David Marsais, les duettistes du Palmashow, sont de retour avec Les Vedettes. Ils y campent Daniel et Stéphane, deux vendeurs naïfs d’un magasin d’électroménager, que les circonstances vont amener à surmonter leur aversion réciproque pour participer au jeu télévisé Le prix à tout prix, histoire de toucher le jackpot et de goûter à la célébrité. Du plan réputé infaillible à son exécution, il y a toutefois de la marge, dans laquelle s’engouffrent avec jubilation les Dumb et Dumber hexagonaux pour livrer une satire déjantée de la TV, tout en cultivant le sens de la brotitude. Décoiffant.

De Jonathan Barré. Avec Grégoire Ludig, David Marsais, Damien Gillard. 1 h 42. Sortie: 09/02.***(*)

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content