Critique

[Critique ciné] Hustlers: drôle, outrageant, satirique et tragique

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

DRAME/BIOPIC | Du pole dancing à l’arnaque de clients naïfs, le chemin tout tracé d’un groupe de strip-teaseuses new-yorkaises va mener à la fortune mais avec le risque d’un détour par la case prison…

Inspiré d’une histoire vraie, Hustlers situe son action parallèlement à l’envol des traders de Wall Street puis à leur crash spectaculaire quand la crise survient. Il travaille le lien entre sexe et argent de manière intelligente, comme peut le faire aussi -mais différemment- la série télévisée The Deuce. Il y ajoute les thèmes de l’amitié complice, du rêve matériel, du contrôle et d’un féminisme sans dérive puritaine. C’est à la fois drôle, outrageant, satirique et tragique, joué par des comédiennes au top et filmé d’une manière organique par une réalisatrice-scénariste à suivre.

De Lorene Scafaria. Avec Jennifer Lopez, Constance Wu, Lili Reinhart. 1h47. Sortie: 16/10. ***(*)

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content