Banksy affiche son soutien au mouvement Black Lives Matter

© Instagram/@banksy via REUTERS
Kevin Dochain
Kevin Dochain Journaliste focusvif.be

Le street artist britannique rend hommage à George Floyd dans une nouvelle oeuvre dévoilée ce week-end.

Après un hommage au personnel soignant, c’est au racisme que s’attaque frontalement Banksy via sa nouvelle oeuvre. Comme d’habitude chez le street artist, l’image est lourdement symbolique et multiplie les niveaux de lecture: le détail publié en accroche sur son compte Instagram montre un mémorial à George Floyd, ce Noir américain tué par un policier à Minneapolis le 25 mai dernier lors de son interpellation. Mais quand on prend du recul pour voir l’oeuvre en entier, on s’aperçoit que la bougie est en train de mettre le feu au drapeau américain.

« J’ai d’abord cru que je devais me taire et écouter les Noirs sur ce problème, explique Banksy pour accompagner son dessin. Mais pourquoi ferais-je ça? Ce n’est pas leur problème. C’est le mien. »

« Le système a échoué avec les gens de couleur, poursuit-il. Le système blanc. Comme un tuyau cassé qui fuit dans l’appartement des gens qui vivent en-dessous. Ce système défaillant rend leur vie misérable, mais ce n’est pas leur job de le réparer. Ils ne le peuvent pas: personne ne veut les laisser rentrer dans l’appartement du dessus. »

En guise de conclusion, Banksy clôture sa métaphore de la fuite d’eau par un uppercut: « C’est un problème de Blancs. Et si les Blancs n’y trouvent pas la solution, il faudra bien que quelqu’un monte d’un étage et défonce la porte. »

1.0banksyhttps://www.instagram.com/banksy5642878102325484749930585688_564287810Instagramhttps://www.instagram.comrich658

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon
https://scontent-cdg2-1.cdninstagram.com/v/t51.2885-15/e35/s612x612/102377145_598818314079512_7791767960997505906_n.jpg?_nc_ht=scontent-cdg2-1.cdninstagram.com&_nc_cat=1&_nc_ohc=TzQ1QnJMYcAAX_CO4Qr&oh=e7160e510140711634ef50a1afcc3139&oe=5F07F615612612

Dans les commentaires sous la publication Instagram, l’acteur Mark Ruffalo répond: « Oui. C’est notre problème. Nous sommes ceux qui détiennent le privilège et le pouvoir. Il est temps d’avoir cette conversation difficile. »

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content