Critique | Séries

La série de la semaine: Gaslit, la Belle et les Barbouzes

4 / 5
4 / 5

Titre - Gaslit

Genre - Historique

Réalisateur-trice - Robbie Pickering

Quand et où - Disponible sur Starzplay via Télésat

Casting - Julia Roberts, Sean Penn, Dan Stevens

Nicolas Bogaerts Journaliste

Emmenée par Julia Roberts, Gaslit est une série perturbante, savoureuse et prestigieuse, sur les délires de toute-puissance d’une présidence Nixon aux abois.

Tsunami politique dont les vagues viennent régulièrement lécher les rivages de l’actualité présidentielle américaine, le Watergate est un mètre étalon du scandale politique. L’affaire, popularisée en 1976 par le film Les Hommes du Président d’Alan J. Pakula, n’avait pourtant pas encore livré tous ses secrets à l’écran. Gaslit, superproduction en huit épisodes adaptés du podcast Slow Burn, complète la chronique de la chute du président Richard “Dick” Nixon.

La série créée par Robbie Pickering (Mr. Robot) et réalisée par Matt Ross (Captain Fantastic) est garnie d’un prestigieux casting: Julia Roberts, Sean Penn, Betty Gilpin (Glow), Dan Stevens (Downton Abbey), Shea Whigham (Boardwalk Empire). Elle apporte son lot d’histoires méconnues, ses personnages de l’ombre aux noms identifiables mais au profil improbable et au zèle délirant. Et contribue à mettre en lumière les agissements d’une administration en roue libre, dans une Amérique traversée de tensions en cette année 1972. Gaslit éclaire avant tout le sort d’une victime collatérale du Watergate, singulière lanceuse d’alerte jusqu’ici sublimement ignorée: Martha Mitchell, épouse de John Mitchell, procureur général des États-Unis et président du comité pour la réélection de Nixon. Julia Roberts et Sean Penn incarnent ce couple atypique avec une profonde connivence, baignant dans un océan de violence non verbalisée: Martha est une personnalité publique émancipée dont les positions opposées à celle de son mari et les indiscrétions candides distillées à la presse défraient souvent la chronique médiatique.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Illuminés et pieds nickelés

Lorsque John Mitchell et ses sbires, John Dean et Gordon Liddy, entreprennent de mettre sur écoute le parti démocrate à l’hôtel Watergate et que l’opération échoue lamentablement, le puissant procureur ne trouve rien de mieux à faire que de séquestrer sa femme pour l’empêcher de parler. Trop tard, le scandale est en marche. Volontiers sardonique, la série se moque des porte-flingues et des exécutants, illuminés, pieds nickelés aussi stupides qu’une valise sans poignée, maladroits et outranciers, mais souligne aussi leur extrême nuisance. Au-delà de la question du libre arbitre, de la course aux honneurs, du sexisme, du totalitarisme ripoliné porté par des personnalités volontiers caricaturées, s’y dénoncent les pratiques d’un gouvernement rétrograde en pleine panique. Au gré d’épisodes trépidants et accrocheurs, diffusés chez nous chaque semaine uniquement sur le supplément Starzplay de Télésat, Gaslit est une réussite digne des grands films politiques des années 70.

Gaslit

Partner Content