Critique | Musique

Surprise Chef, un troisième album de soul instrumentale et groovy qui a du savoir-faire

4 / 5
© National
4 / 5

Album - Education & Recreation

Artiste - Surprise Chef

Genre - Soul

Label - Big Crown/Konkurrent

Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

“Education & Recreation”

Il n’y a pas que dans le rock que les Australiens savent y faire. Originaire de Coburg, non loin de Melbourne, Surprise Chef cuisine une soul instrumentale et groovy qui a le savoir-faire vintage mais ne regarde pas que dans le rétro. Son troisième album, le premier pour Big Crown (El Michels Affair, Lee Fields), aime les musiques de cinéma des années 70 et le côté le plus funky du jazz. Il y amène des influences hip-hop, des couleurs, une touche de modernité avec une incroyable élégance et de la fluidité. Il y a du Menahan Street Band mais aussi du BadBadNotGood dans cette histoire. La B.O. réussie d’un film afro-américain signée par une bande de talentueux blancs-becs.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Partner Content