Critique | Musique

[l’album de la semaine] Congotronics International – « Where’s the One? »

4 / 5
© Piotr Lewandowski
4 / 5

Album - Where's the One?

Artiste - Congotronics International

Genre - World

Label - Crammed Discs

Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

Onze ans après Congotronics vs Rockers, Konono N°1, Kasai Allstars, Juana Molina, Deerhoof and friends sortent enfin le fruit de leur collaboration.

En 2011, la tournée Congotronics vs Rockers célébrait la rencontre de la musique africaine la plus débridée et de pointures aventureuses du rock expérimental occidental. Dix membres des légendaires groupe congolais Konono N°1 et Kasai Allstars firent ainsi équipe avec l’inclassable Juana Molina, les musiciens percutés de Deerhoof, Matt Mehlan des Skeletons et le duo suédois Wildbirds & Peacedrums pour une série de seize concerts spectaculaires et enflammés emmenant sur les routes ses dix chanteurs, ses cinq guitaristes, ses cinq percussionnistes, ses deux bassistes, ses trois batteurs et ses trois joueurs de likembe. L’événement, qui s’inscrivait dans le cadre du 30e anniversaire du label bruxellois Crammed Discs, était quelque part la déclinaison scénique de la compilation Tradi-Mods vs Rockers, collision frontale entre des groupes congolais jouant de la musique traditionnelle électrifiée et des artistes des scène rock indé et électronique qu’ils avaient hautement influencés. Soit Animal Collective, Andrew Bird, Micachu et Oneida, mais aussi, déjà, Deerhoof, les Skeletons et Juana Molina.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Exploration des possibles

La musique africaine est la musique des origines, commentait à l’époque la géniale Argentine pour résumer l’africanisation de la pop et la reconnaissance enfin accordée aux sonorités du continent oublié. Grâce à la globalisation et aux nouvelles technologies, elle prend la place à laquelle elle a droit. Elle qu’on ne laissait vivre qu’en cachette.”

Pendant dix ans et sur quatre continents, échangeant des fichiers audio entre Kinshasa, Buenos Aires, New Mexico, New York, Brooklyn et Stockholm, l’improbable tribu a cherché à créer de nouveaux langages musicaux. Fêtant la rencontre des cultures dans le partage, la musique et la danse. Where’s the One? réunit des enregistrements de concerts mixés par Greg Saunier de Deerhoof (il les considère comme une matière première) et des morceaux captés en studio, produits avant, pendant et après la tournée Congotronics vs Rockers. Le résultat -23 morceaux (en comptant les deux bonus), soit plus d’une heure et 20 minutes de musique- est secoué, vivifiant, forcément multiple. Rumba psychédélique, rock tribal, folk givré… De l’excité et sauvage Kule Kule Redux à l’instrumental Beyond the 7th Bend qui mêle guitares occidentales et africaines à un piano à pouces congolais, Where’s the One? est une exploration des possibles. Un disque à l’esprit ouvert et joueur qui met la tête à l’envers. Si la pochette, un dessin qui représente tous les participants, est l’œuvre de Juana Molina, un long métrage documentaire sur Congotronics International a été réalisé en immersion par Pierre Laffargue et devrait sortir plus tard cette année. Bougez, bougez…

Partner Content