Critique | Musique

Micachu and the Shapes – Chopped & Screwed

Micachu and the Shapes, Chopped & Screwed . Distribué par Rough Trade/Konkurrent.

MUSIQUE EXPÉRIMENTALE | Elle est bien tordue, la petite Micachu. Depuis la sortie de son excitant et déglingué premier album, Jewellery, l’Anglaise fan d’Harry Partch travaillait avec le London Sinfonietta, orchestre de chambre pour musique classique contemporaine. Après quelques concerts, la collaboration débouche aujourd’hui sur un album Chopped & Screwed dont le nom est inspiré par une technique du hip hop américain développée à Houston dans les années 90 et reposant sur des tempos divisés et des rythmes qui sautent. Une approche influencée par Purple Drank, un sirop pour la toux à la codéine qui ralentissait le cerveau. Un disque certes pas évident mais qui mérite un peu d’acharnement.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

J.B.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content