On connaît l'un principalement pour son jeu de basse au sein des Girls In Hawaii, et pour son délire électro coloré Hallo Kosmo. On l'a aussi récemment vu sur scène en compagnie d'Alice on the Roof. Pour l'autre, c'est un peu plus confus, tant ses projets collaborations se multiplient, de Blondy Brownie à Fabiola, en passant par V.O./River into Lake et les Tellers (allez jeter un oeil à sa page Discogs, juste par curiosité). Tresor (non, pas le club berlinois, ni les céréales au chocolat), c'est donc l'union de Daniel Offermann et Aurélie Muller, le "slow food du hip-hop, plan langue du cache-poussière", et c'est parfaitement efficace, aérien et bondissant (forcément, quand tu mets deux bassistes dans le même groupe...), bref: ça se boit comme du petit lait.

Un premier album est prévu pour le 29 février prochain, sur le label bruxellois dear.deer.records, et sera présenté le 12 mars au Brass (Forest) et le 13 mars au Vorn und Oben (Eupen).