Au lendemain de son congrès qui devait valider sa participation au gouvernement De Croo, le MR est en train de se prendre une solide volée de bois vert faute d'avoir montré le bon exemple.

Tout commence par un tweet du député wallon Olivier Maroy, saluant le travail de Sophie Wilmès en appuyant son enthousiasme par une courte vidéo (effacée depuis) du congrès du MR en pleine ovation face à l'ex-Première ministre. Sauf que d'où il est, on voit clairement que l'auditoire de Brussels Expo est anormalement plein. La vidéo est vite reprise par le monde artistique qui s'insurge du deux poids, deux mesures, alors que le secteur culturel tout entier est à l'agonie depuis plus de six mois et que la reprise ne pointe que timidement le bout de son nez.

"Le MR... Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais. Ou comment insulter en une vidéo de moins d'une minute TOUS les travailleurs des secteurs culturel et événementiel", lit-on par-ci. "Leçon de mépris de la part du MR pour tout le secteur culturel", lit-on par-là. "Dans le genre faites ce que je dis, mais moi de toute façon, je ferai ce que je veux, le MR nous offre une belle démonstration d'incohérence. (...) C'est rouvert à la normale les salles de concerts, les théâtres, les cinés? Dire que la semaine prochaine, j'organise un concert et qu'on a dû arrêter la billetterie à... 23 places", lit-on encore ailleurs.

L'humoriste Pierre-Emmanuel Jennar, alias PE, s'est quant à lui fendu d'un petit montage plutôt virulent. "Je me souviens, à la dernière conférence du Conseil national de sécurité, Sophie Wilmès disait ceci: "les événements qui rassemblent du public, peu importe le type d'événement, il y a toujours cette limite de 200 personnes à l'intérieur, 400 personnes à l'extérieur". (...) Hier soir, le congrès du MR avait lieu en intérieur. Voici les images. Eh ben, quand on voit ces images, la seule chose qu'on a envie de dire, c'est "va à la merde"."

Bonne nouvelle !!! Les salles de spectacle et de concert peuvent rouvrir et faire salle comble !!! Ha non, pardon. Y a juste la Première Ministre qui peut se le permettre afin qu’on l’applaudisse pour ce qu’elle a fait. Nous bah, continuons de mourir à petit feu. Pensée à toute l’équipe de ma tournée, qui prie chaque soir de pouvoir... travailler. « Fallait faire de la politique ! » je n’arrête pas de leur dire!

Geplaatst door GuiHome vous détend op Donderdag 1 oktober 2020

Les avocats du diable diront que, sous un autre angle, on peut voir qu'un siège sur deux est vide et que si l'auditoire peut contenir en temps normal 2000 personnes, Brussels Expo a reçu une dérogation des autorités communales pour pouvoir y accueillir 908 personnes. En outre, le congrès était encadré par un coordinateur Covid. N'empêche qu'on ne peut s'empêcher d'y voir là un drôle de message adressé à la population...

Dans un communiqué voulant apaiser les tensions, le MR justifie la tenue de l'événement: "Aujourd'hui, le Mouvement Réformateur souligne l'importance et la nécessité de relancer le secteur de l'événementiel. Le Congrès de participation d'hier en est le parfait exemple. En choisissant cette salle et cette manière de fonctionner, notre parti politique fait le choix de relancer tout un secteur à l'arrêt. En effet, d'autres partis ont choisi de le faire à distance. Ceux-ci n'ont donc pas eu recours à du personnel d'accueil, à des techniciens, un modérateur, un caméraman, un traiteur professionnel, etc..."

Congrès du PS à Louvain-la-Neuve, BELGA PHOTO BRUNO FAHY
Congrès du PS à Louvain-la-Neuve © BELGA PHOTO BRUNO FAHY

Même configuration au PS

Il est important de noter que si certains partis ont organisé leur congrès en distanciel, le MR n'est pas le seul à avoir investi un auditoire pour rassembler ses militants. Comme on peut le voir sur la photo ci-dessus, le PS tenait son congrès dans un auditoire à Louvain-la-Neuve, dans des conditions similaires à celui du MR. Pourquoi ces images-là n'ont pas autant tourné sur les réseaux sociaux que celles du parti de Georges-Louis Bouchez, l'histoire ne le dit pas...

Au lendemain de son congrès qui devait valider sa participation au gouvernement De Croo, le MR est en train de se prendre une solide volée de bois vert faute d'avoir montré le bon exemple. Tout commence par un tweet du député wallon Olivier Maroy, saluant le travail de Sophie Wilmès en appuyant son enthousiasme par une courte vidéo (effacée depuis) du congrès du MR en pleine ovation face à l'ex-Première ministre. Sauf que d'où il est, on voit clairement que l'auditoire de Brussels Expo est anormalement plein. La vidéo est vite reprise par le monde artistique qui s'insurge du deux poids, deux mesures, alors que le secteur culturel tout entier est à l'agonie depuis plus de six mois et que la reprise ne pointe que timidement le bout de son nez. "Le MR... Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais. Ou comment insulter en une vidéo de moins d'une minute TOUS les travailleurs des secteurs culturel et événementiel", lit-on par-ci. "Leçon de mépris de la part du MR pour tout le secteur culturel", lit-on par-là. "Dans le genre faites ce que je dis, mais moi de toute façon, je ferai ce que je veux, le MR nous offre une belle démonstration d'incohérence. (...) C'est rouvert à la normale les salles de concerts, les théâtres, les cinés? Dire que la semaine prochaine, j'organise un concert et qu'on a dû arrêter la billetterie à... 23 places", lit-on encore ailleurs.L'humoriste Pierre-Emmanuel Jennar, alias PE, s'est quant à lui fendu d'un petit montage plutôt virulent. "Je me souviens, à la dernière conférence du Conseil national de sécurité, Sophie Wilmès disait ceci: "les événements qui rassemblent du public, peu importe le type d'événement, il y a toujours cette limite de 200 personnes à l'intérieur, 400 personnes à l'extérieur". (...) Hier soir, le congrès du MR avait lieu en intérieur. Voici les images. Eh ben, quand on voit ces images, la seule chose qu'on a envie de dire, c'est "va à la merde"."Les avocats du diable diront que, sous un autre angle, on peut voir qu'un siège sur deux est vide et que si l'auditoire peut contenir en temps normal 2000 personnes, Brussels Expo a reçu une dérogation des autorités communales pour pouvoir y accueillir 908 personnes. En outre, le congrès était encadré par un coordinateur Covid. N'empêche qu'on ne peut s'empêcher d'y voir là un drôle de message adressé à la population...Dans un communiqué voulant apaiser les tensions, le MR justifie la tenue de l'événement: "Aujourd'hui, le Mouvement Réformateur souligne l'importance et la nécessité de relancer le secteur de l'événementiel. Le Congrès de participation d'hier en est le parfait exemple. En choisissant cette salle et cette manière de fonctionner, notre parti politique fait le choix de relancer tout un secteur à l'arrêt. En effet, d'autres partis ont choisi de le faire à distance. Ceux-ci n'ont donc pas eu recours à du personnel d'accueil, à des techniciens, un modérateur, un caméraman, un traiteur professionnel, etc..."Il est important de noter que si certains partis ont organisé leur congrès en distanciel, le MR n'est pas le seul à avoir investi un auditoire pour rassembler ses militants. Comme on peut le voir sur la photo ci-dessus, le PS tenait son congrès dans un auditoire à Louvain-la-Neuve, dans des conditions similaires à celui du MR. Pourquoi ces images-là n'ont pas autant tourné sur les réseaux sociaux que celles du parti de Georges-Louis Bouchez, l'histoire ne le dit pas...