Le festival Graspop Metal Meeting, qui se déroule normalement chaque année en juin à Dessel, dans la province d'Anvers, n'aura pas lieu en 2021 non plus, annoncent ses organisateurs. La 25e édition de l'événement avait été reportée l'année dernière à cause de la pandémie de coronavirus. Elle se tiendra donc en 2022. Le 21 février dernier, le groupe Aerosmith (tête d'affiche du Graspop le dimanche 20 juin) annonçait ne pas se déplacer en Europe cette année. C'est donc quelques jours plus tard que l'organisation a pris la décision d'annuler le festival. Rappelons que la semaine passée le cousin français, le Hellfest annulait également son édition 2021 à la suite des mesures prises par le gouvernement français.

"Nous n'aurions rien souhaité de mieux que d'accueillir les fans de métal du monde entier à Dessel en juin, mais cela ne sera malheureusement pas possible. La sécurité des visiteurs, de l'équipe et des artistes est toujours notre plus grande préoccupation", a communiqué l'organisation.

Pour les autres grands festivals belges, aucune information officielle n'a encore été annoncée. L'humeur est plutôt pessimiste, par exemple du côté de Rock Werchter qui envoyait une lettre ouverte le 25 février:

"Qu'en sera-t-il de Rock Werchter 2021? Y aura-t-il un festival cette année? Nous ne voulons pas éluder la question et souhaitons jouer franc jeu. Un jour tous les espoirs sont permis, un autre les sentiments les plus pessimistes nous envahissent. Nous croyons dans des temps meilleurs et restons le plus possible positifs. Il y a beaucoup de consultations en cours sur un redémarrage des festivals avec le gouvernement, des experts et les collègues belges et européens. La santé et la sécurité de nos festivaliers, des artistes, des équipes techniques, des bénévoles, restent notre ultime priorité. Nous continuons à travailler sur Rock Werchter début juillet mais nous travaillons aussi sur d'autres options."

La décision d'annuler le festival de Graspop a donc été prise en interne. Au niveau fédéral, la dernière mise à jour des décisions avait été communiquée par Jan Jambon (NVA) début janvier. Il affirmait qu'une décision sur l'organisation des festivals d'été serait prise mi-mars. Tout dépendra, selon lui, de l'évolution des courbes de contamination. La décision prise par le gouvernement français est de fixer une jauge de public à 5000 spectateurs, assis. Si une telle décision était prise en Belgique, c'est tous les grands festivals qui se verraient contraints à une sérieuse modification de leur concept (rappelons que Werchter, c'est près de 90.000 spectateurs par jour en 2019, 251.000 au total la même année pour le festival de Dour).

Un peu de nostalgie en revoyant les photos de Werchter 2019

La pétition du secteur culturel belge pour ouvrir le dialogue avec ses décideurs

Le festival Graspop Metal Meeting, qui se déroule normalement chaque année en juin à Dessel, dans la province d'Anvers, n'aura pas lieu en 2021 non plus, annoncent ses organisateurs. La 25e édition de l'événement avait été reportée l'année dernière à cause de la pandémie de coronavirus. Elle se tiendra donc en 2022. Le 21 février dernier, le groupe Aerosmith (tête d'affiche du Graspop le dimanche 20 juin) annonçait ne pas se déplacer en Europe cette année. C'est donc quelques jours plus tard que l'organisation a pris la décision d'annuler le festival. Rappelons que la semaine passée le cousin français, le Hellfest annulait également son édition 2021 à la suite des mesures prises par le gouvernement français."Nous n'aurions rien souhaité de mieux que d'accueillir les fans de métal du monde entier à Dessel en juin, mais cela ne sera malheureusement pas possible. La sécurité des visiteurs, de l'équipe et des artistes est toujours notre plus grande préoccupation", a communiqué l'organisation.Pour les autres grands festivals belges, aucune information officielle n'a encore été annoncée. L'humeur est plutôt pessimiste, par exemple du côté de Rock Werchter qui envoyait une lettre ouverte le 25 février: "Qu'en sera-t-il de Rock Werchter 2021? Y aura-t-il un festival cette année? Nous ne voulons pas éluder la question et souhaitons jouer franc jeu. Un jour tous les espoirs sont permis, un autre les sentiments les plus pessimistes nous envahissent. Nous croyons dans des temps meilleurs et restons le plus possible positifs. Il y a beaucoup de consultations en cours sur un redémarrage des festivals avec le gouvernement, des experts et les collègues belges et européens. La santé et la sécurité de nos festivaliers, des artistes, des équipes techniques, des bénévoles, restent notre ultime priorité. Nous continuons à travailler sur Rock Werchter début juillet mais nous travaillons aussi sur d'autres options."La décision d'annuler le festival de Graspop a donc été prise en interne. Au niveau fédéral, la dernière mise à jour des décisions avait été communiquée par Jan Jambon (NVA) début janvier. Il affirmait qu'une décision sur l'organisation des festivals d'été serait prise mi-mars. Tout dépendra, selon lui, de l'évolution des courbes de contamination. La décision prise par le gouvernement français est de fixer une jauge de public à 5000 spectateurs, assis. Si une telle décision était prise en Belgique, c'est tous les grands festivals qui se verraient contraints à une sérieuse modification de leur concept (rappelons que Werchter, c'est près de 90.000 spectateurs par jour en 2019, 251.000 au total la même année pour le festival de Dour).Un peu de nostalgie en revoyant les photos de Werchter 2019La pétition du secteur culturel belge pour ouvrir le dialogue avec ses décideurs