Nicolas Michaux: Harversters

Ex-leader d'Été 67, mais surtout auteur en solo de l'impeccable album À la vie, à la mort (relire notre interview de l'époque), Nicolas Michaux vient de dévoiler Harvesters, le premier extrait de son album Amour colère qui sortira le 25 septembre prochain et mélangera l'anglais et le français. Une petite douceur qui nous emmène recta vers des jours plus heureux, accompagnée d'un beau clip tourné sur l'île de Samsø, au Danemark, histoire de nous faire rêver de voyages...

Témé Tan: Hospital

Chez Focus, on cache difficilement notre amour pour Témé Tan et son premier album qui a fait le tour du monde depuis sa sortie il y a bientôt trois ans. Si presque tous les morceaux de ce disque feel good ont déjà été clippés, ce n'était pas encore le cas de Hospital, pour lequel Michiel Robberecht a ramené des images d'Asmara, capitale de l'Érythrée. Alors que Tanguy Haesevoets travaille à son prochain album, il dédie cette chanson au courage de tout le personnel médical.

Paradoxant: Dead Beat

Paradoxant, c'est le nouveau side-project du bassiste de BRNS, Antoine Meersseman, qui devait faire ses premiers pas sur scène le 18 mars, soit quelques jours après le début du confinement. Le concert au Botanique a été reporté le 27 mai, toujours en première partie de Endz, et on espère de tout coeur qu'il puisse être maintenu, ce qui n'est malheureusement pas gagné par les temps qui courent... À noter aussi que BRNS profite du confinement pour fouiller dans ses archives, et sort régulièrement des vieilles démos sur sa page Bandcamp.

Karin Clercq: Il vaut mieux en rire

"Il y a des mots qui ont l'air de rien, mais qui distillés au compte-gouttes, pourrissent notre quotidien et entretiennent en nous le doute", déplore Karin Clercq en ouverture de cette chanson grinçante et participative (les réponses d'internautes à la question "quelles sont les phrases assassines qui ont marqué votre enfance?" a été le moteur de l'écriture du titre). Histoire de pousser la collaboration jusqu'au bout, et puisque le confinement est venu se mêler de tout, le clip a lui aussi été réalisé avec l'aide de fans.

Under the Reefs Orchestra: Une île

C'est notre collaborateur Olivier Donnet qui a mis en images ce morceau lancinant du groupe de Clément Nourry (Joy As A Toy, Yokaï, Nicolas Michaux). Un clip qui aurait dû annoncer le concert de présentation aux Nuits Bota, lui aussi évidemment reporté (au 1er octobre, FYI). Une belle chorégraphie urbaine qui se finit au sein de l'Atelier 210, portée par une danseuse, Federica Porello, particulièrement habitée.

Glü: Fascinating Universe

Bruce Ellison de PPZ30 en invité vocal, Bots Conspiracy à la réalisation du clip: le nouveau morceau du trio bruxellois aussi trippant que technique est un petit concentré de talent, qui confirme du même coup l'obsession de Glü pour la science-fiction cra-cra. Plutôt jubilatoire.

Licorne à paillettes: Licorne à paillettes

Tout cela était un poil trop lugubre à votre goût? Changement radical de style, alors. Avec ce "brol" qui est l'oeuvre collective et confinée de Matthias Billard et Gil Mortio (Joy As A Toy, Valley of Love), et, forcément, de leur progéniture. Un morceau débile à souhait qu'il faut être relativement psychorigide pour ne pas apprécier au 17e degré. "Toi, t'as l'air vraiment nul quand tu pousses ton caddie au rayon papier cul!"

Okamy: You

Un dernier pour la route? Okamy, c'est le nouveau projet musical de Gordon Delacroix, qu'on a connu à la guitare et au chant dans le groupe indie Recorders. Le changement de style est radical, clairement beaucoup plus pop, et le clip, tourné dans les rues vides de Bruxelles, voit le Botanique, l'Atomium ou le Parc royal "pimpés" en mode tropical. Tout un programme...

Tous ces titres (ou du moins ceux qui sont disponibles sur les plateformes de streaming) font leur entrée dans notre playlist Radio Focus.

Nicolas Michaux: HarverstersEx-leader d'Été 67, mais surtout auteur en solo de l'impeccable album À la vie, à la mort (relire notre interview de l'époque), Nicolas Michaux vient de dévoiler Harvesters, le premier extrait de son album Amour colère qui sortira le 25 septembre prochain et mélangera l'anglais et le français. Une petite douceur qui nous emmène recta vers des jours plus heureux, accompagnée d'un beau clip tourné sur l'île de Samsø, au Danemark, histoire de nous faire rêver de voyages...Témé Tan: HospitalChez Focus, on cache difficilement notre amour pour Témé Tan et son premier album qui a fait le tour du monde depuis sa sortie il y a bientôt trois ans. Si presque tous les morceaux de ce disque feel good ont déjà été clippés, ce n'était pas encore le cas de Hospital, pour lequel Michiel Robberecht a ramené des images d'Asmara, capitale de l'Érythrée. Alors que Tanguy Haesevoets travaille à son prochain album, il dédie cette chanson au courage de tout le personnel médical.Paradoxant: Dead BeatParadoxant, c'est le nouveau side-project du bassiste de BRNS, Antoine Meersseman, qui devait faire ses premiers pas sur scène le 18 mars, soit quelques jours après le début du confinement. Le concert au Botanique a été reporté le 27 mai, toujours en première partie de Endz, et on espère de tout coeur qu'il puisse être maintenu, ce qui n'est malheureusement pas gagné par les temps qui courent... À noter aussi que BRNS profite du confinement pour fouiller dans ses archives, et sort régulièrement des vieilles démos sur sa page Bandcamp.Karin Clercq: Il vaut mieux en rire"Il y a des mots qui ont l'air de rien, mais qui distillés au compte-gouttes, pourrissent notre quotidien et entretiennent en nous le doute", déplore Karin Clercq en ouverture de cette chanson grinçante et participative (les réponses d'internautes à la question "quelles sont les phrases assassines qui ont marqué votre enfance?" a été le moteur de l'écriture du titre). Histoire de pousser la collaboration jusqu'au bout, et puisque le confinement est venu se mêler de tout, le clip a lui aussi été réalisé avec l'aide de fans. Under the Reefs Orchestra: Une îleC'est notre collaborateur Olivier Donnet qui a mis en images ce morceau lancinant du groupe de Clément Nourry (Joy As A Toy, Yokaï, Nicolas Michaux). Un clip qui aurait dû annoncer le concert de présentation aux Nuits Bota, lui aussi évidemment reporté (au 1er octobre, FYI). Une belle chorégraphie urbaine qui se finit au sein de l'Atelier 210, portée par une danseuse, Federica Porello, particulièrement habitée.Glü: Fascinating UniverseBruce Ellison de PPZ30 en invité vocal, Bots Conspiracy à la réalisation du clip: le nouveau morceau du trio bruxellois aussi trippant que technique est un petit concentré de talent, qui confirme du même coup l'obsession de Glü pour la science-fiction cra-cra. Plutôt jubilatoire.Licorne à paillettes: Licorne à paillettesTout cela était un poil trop lugubre à votre goût? Changement radical de style, alors. Avec ce "brol" qui est l'oeuvre collective et confinée de Matthias Billard et Gil Mortio (Joy As A Toy, Valley of Love), et, forcément, de leur progéniture. Un morceau débile à souhait qu'il faut être relativement psychorigide pour ne pas apprécier au 17e degré. "Toi, t'as l'air vraiment nul quand tu pousses ton caddie au rayon papier cul!"Okamy: YouUn dernier pour la route? Okamy, c'est le nouveau projet musical de Gordon Delacroix, qu'on a connu à la guitare et au chant dans le groupe indie Recorders. Le changement de style est radical, clairement beaucoup plus pop, et le clip, tourné dans les rues vides de Bruxelles, voit le Botanique, l'Atomium ou le Parc royal "pimpés" en mode tropical. Tout un programme...