Du haut de leurs 28 ans, ils sont un peu les parrains, les grands frères de la jeune scène rock dublinoise. C'est en tout cas ainsi que la nouvelle garde aime les qualifier. Moins tendres, nettement plus suffocants et teigneux que leurs rejetons, les Girl Band sont de retour aux affaires. Quatre ans tout de même se sont écoulés depuis la sortie de leur premier album: Holding Hands with Jamie. "Ces jeunes groupes, à commencer par Fontaines D.C., ont pas mal parlé de nous en interview, raconte le guitariste Alan Duggan en sirotant une grande bière. C'est très flatteur. Je leur en suis reconnaissant. Il n'y a pas de plus belle chose en musique que de transmettre un flambeau. Mais ce que je retiens, c'est qu'on leur a apparemment montré qu'il y avait moyen de faire vivre un groupe de rock différent à Dublin. Et même ensuite de tourner à l'étranger. J'ai repéré que certains chantaient comme Dara (Kiely, leur chanteur). Ce qui est un peu bizarre. Mais plus que la musique, on a insufflé un état d'esprit. On leur a permis de comprendre qu'il n'y avait pas besoin de se conformer à quoi que ce soit."
...