La BD n'est plus le monopole des vieux mâles blancs francophones

30/01/19 à 21:00 - Mise à jour à 04/02/19 à 10:45
Du Le Vif Focus du 31/01/19

Angoulême, le plus grand festival BD du monde s'est achevé sur un constat, attendu par les uns, amer pour les autres: cet art-là n'est plus le monopole des vieux mâles blancs francophones. Fauve-qui-peut!

>> Lire également: Pourquoi Angoulême reste "the place to BD"
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné