Meru Marlow se réveille dans son appartement. Les temps sont durs: plus rien dans le frigo, l'eau coupée, les factures qui s'entassent. Cette journaliste indépendante ferait bien de se trouver un nouveau sujet d'investigation, peut-être pour un livre. Or voilà que sa télé diffuse un énième reportage sur le fameux vol 815, un vol au cours duquel tous les passagers sont mystérieusement devenus amnésiques... sauf un, Henry Lyme, qui a, lui, tout simplement disparu (il est monté dedans mais n'en est jamais sorti). Lyme a tout de même laissé d'étranges et très minces indices derrière lui, comme un fil que Meru se met à tirer... Jusqu'à découvrir -du moins le croit-elle- l'existence d'une agence gouvernementale secrète baptisée MIND MGMT, comme "Mind Management" ou "Gestion de l'esprit", spécialisée dans les manipulations psychiques et la production de fake news à très, très, très grande échelle... Et pour cause, ses agents, formés dès leur jeunesse dans l'étrange base de Shangri-La, ont développé des capacités mentales plus étonnantes les unes que les autres. On trouve là "le Futuriste", capable de lire instantanément et simultanément l'esprit de toutes créatures vivantes dans un rayon de huit kilomètres "et ainsi, véritablement prédire l'avenir"; "le Publicitaire", dont les publicités génèrent des pensées virales, lavent le cerveau de ses lecteurs et permettent au MIND MGMT de "diffuser des articles uniquement lisibles par ses agents. Les possibilités en termes de propagande étaient sans limite", sans oublier "le Sniper", "Hercule", "l'Animaliste" ou "l'Archiviste", autant d'agents et de pouvoirs mentaux capables de manipuler, tromper et influencer quasiment le monde entier. Et bien sûr Meru qui, au bout du deuxième comics formant MIND MGMT (constitué au total de 35 "épisodes"), semble avoir tout compris et résolu. Tout? Non: elle se réveille soudain dans son appartement. Plus rien dans le frigo, eau coupée, factures qui s'entassent. Elle ferait bien de se trouver un nouveau sujet d'investigation, peut-être pour un livre. Or voilà que sa télé diffuse un énième reportage sur le fameux vol 815... Le tout a pour elle un petit air de "déjà-vu", même si elle ne se rappelle de rien. Bienvenue dans le premier tome en français de MIND MGMT, lequel vous obligera à garder un principe à l'esprit: détendez-vous, mais ne vous fiez surtout pas aux apparences.
...

Meru Marlow se réveille dans son appartement. Les temps sont durs: plus rien dans le frigo, l'eau coupée, les factures qui s'entassent. Cette journaliste indépendante ferait bien de se trouver un nouveau sujet d'investigation, peut-être pour un livre. Or voilà que sa télé diffuse un énième reportage sur le fameux vol 815, un vol au cours duquel tous les passagers sont mystérieusement devenus amnésiques... sauf un, Henry Lyme, qui a, lui, tout simplement disparu (il est monté dedans mais n'en est jamais sorti). Lyme a tout de même laissé d'étranges et très minces indices derrière lui, comme un fil que Meru se met à tirer... Jusqu'à découvrir -du moins le croit-elle- l'existence d'une agence gouvernementale secrète baptisée MIND MGMT, comme "Mind Management" ou "Gestion de l'esprit", spécialisée dans les manipulations psychiques et la production de fake news à très, très, très grande échelle... Et pour cause, ses agents, formés dès leur jeunesse dans l'étrange base de Shangri-La, ont développé des capacités mentales plus étonnantes les unes que les autres. On trouve là "le Futuriste", capable de lire instantanément et simultanément l'esprit de toutes créatures vivantes dans un rayon de huit kilomètres "et ainsi, véritablement prédire l'avenir"; "le Publicitaire", dont les publicités génèrent des pensées virales, lavent le cerveau de ses lecteurs et permettent au MIND MGMT de "diffuser des articles uniquement lisibles par ses agents. Les possibilités en termes de propagande étaient sans limite", sans oublier "le Sniper", "Hercule", "l'Animaliste" ou "l'Archiviste", autant d'agents et de pouvoirs mentaux capables de manipuler, tromper et influencer quasiment le monde entier. Et bien sûr Meru qui, au bout du deuxième comics formant MIND MGMT (constitué au total de 35 "épisodes"), semble avoir tout compris et résolu. Tout? Non: elle se réveille soudain dans son appartement. Plus rien dans le frigo, eau coupée, factures qui s'entassent. Elle ferait bien de se trouver un nouveau sujet d'investigation, peut-être pour un livre. Or voilà que sa télé diffuse un énième reportage sur le fameux vol 815... Le tout a pour elle un petit air de "déjà-vu", même si elle ne se rappelle de rien. Bienvenue dans le premier tome en français de MIND MGMT, lequel vous obligera à garder un principe à l'esprit: détendez-vous, mais ne vous fiez surtout pas aux apparences. Une quête de vérité à travers le globe, du Missouri à Zanzibar, mieux qu'Indiana Jones, un action comics où des tueurs apparemment immortels pourchassent sans pitié les héros, pire qu'avec Jason Bourne, des manipulations mentales dignes des extraterrestres d' Invasion Los Angeles et un jeu permanent entre le rêve et la réalité digne d' Inception, le tout emballé dans un livre aux allures de (gros) dossier secret, pour un " usage officiel uniquement" constitué des récits de Meru, d'extraits de fiches d'identité, d'extraits historiques, de collages et de multiples sous-textes graphiques et narratifs: Matt Kindt avait raison de nous expliquer il y a deux ans qu'il avait " absolument tout mis" de lui dans ce MIND MGMT, et " qu'il y a eu, définitivement, un avant et un après cette série, aussi bien d'un point de vue créatif que purement professionnel". "C'est lui qui m'a ouvert la porte des grands studios, et a défini en grande partie mon univers." Un univers riche et complexe: il aura fallu plus de cinq ans au très classieux éditeur Monsieur Toussaint Louverture pour achever l'adaptation et la traduction de ce gros livre-objet, premier d'une trilogie, là où MIND MGMT avait été publié de 2012 à 2015 aux États-Unis à travers 35 comics distincts. Matt Kindt n'était certes déjà plus un inconnu: hyperactif dans le fanzinat et l'auto-édition dès 1990, cet originaire de New York, désormais basé à Saint-Louis, Missouri, avait déjà imposé son style graphique étonnant et extrêmement personnel et son génie du storytelling dans de nombreux comics, allant jusqu'à épauler Alan Moore en 2007 sur son Lost Girls. Mais ce sont bien le succès et les multiples qualités de MIND MGMT qui lui ont ouvert les portes des grands studios comme Marvel ou DC. Il en est devenu un des grands pourvoyeurs dans de multiples franchises, de Wolverine à The Valiant en passant par Star Wars, lui laissant toute liberté créative et financière sur ses projets personnels, tenant toujours d'un même sillon et toujours ambitieux ( lire nos encadrés), " mais jamais je n'avais ressenti un tel déclic qu'avec MIND MGMT . En réalité, le nom n'est pas de moi: je l'ai trouvé dans le roman d'espionnage d'un ami qui y imaginait une véritable école d'espions et dans celle-ci, il y avait un cours de Mind Managment. Rien que le terme m'a frappé. Vraiment frappé. J'ai tout de suite demandé à mon ami si je pouvais lui "voler" l'expression, et je me suis lancé, frénétiquement. Je savais que je pouvais tout y mettre, toutes mes obsessions: la manipulation des esprits, la manipulation des masses, des espions, des dauphins qui parlent, les décalages entre l'image et la voix off, du collage, et surtout, mettre en place un jeu permanent avec le lecteur, qui ne doit jamais savoir s'il approche, ou pas, de la vérité, du dénouement. J'aime les livres où, une fois arrivé à la fin, on comprend qu'on a manqué quelque chose, qu'on va devoir le relire, s'y replonger: je n'aime pas les livres qui durent le temps d'un déjeuner."Cette exigence dans la structure, le contenu complexe de ses récits et l'utilisation du médium au maximum de ses capacités et de son potentiel, Matt Kindt l'imprime aussi dans les projets d'adaptation qui entourent ses créations: outre un projet d'adaptation toujours en cours pour L'Histoire secrète du géant, un de ses premiers récits graphiques, le MIND MGMT, optionné par Hollywood dès sa sortie US, en fait fantasmer plus d'un, surtout depuis que le format séries s'est imposé partout; des stars comme Ridley Scott, J.J. Abrams ou David E. Kelley et des studios comme 20th Century Fox y travaillent ou y ont travaillé depuis des années, sans jusqu'ici convaincre son auteur de lâcher son feu vert: "Je ne veux pas qu'ils cassent tout et je veux qu'ils fassent quelque chose qui exploite à fond le médium choisi, comme je le fais pour mes comics." En attendant la série, on peut donc désormais se ruer sur les livres: MIND MGMT est sorti quelques jours avant le confinement, mais est également désormais disponible en version numérique, sur la plateforme Izneo. Le prochain volume est, lui, attendu en septembre.