Le coronavirus, et les mesures de sécurité sanitaire qu'il entraine, fait des ravages dans le monde culturel. Depuis l'interdiction de rassemblement annoncée lundi par le gouvernement, et mise en vigueur par les communes et les régions, les reports sont nombreux. C'est déjà le cas du Millenium Festival qui devait se tenir du 27 mars au 4 avril à Bruxelles et se déroulera finalement en septembre. Ou encore du Listen Festival qui sera reporté en novembre.

Malheureusement, d'autres évènements ne parviennent pas à déplacer leurs dates, c'est le cas de la Museum Night Fever. Elle devait se tenir ce samedi 14 mars à Bruxelles. Dans un communiqué, l'organisation affirme sa déception: "Nous sommes nous-mêmes plus qu'affectés par cette situation dont les conséquences sont, surtout financièrement, dramatiques pour Brussels Museums".

Le jeudi 12 mars, ces décisions étaient déjà revues à la hausse par les organisateurs de la quasi totalité des salles de concerts du pays. L'Ancienne Belgique, le Botanique, le Vooruit (Gand), Het Depot (Louvain), le Trix (Anvers), le Beursschouwburg ou encore Flagey ont décidé de fermer totalement leurs portes jusqu'au 31 mars. La majorité des spectacles sont reportés, mais certaines dates ne trouvent pas encore ou pas du tout de date bis. De nombreux carnavals ou salons sont tout bonnement annulés partout dans le pays.

Suite aux mesures annoncées par la Première ministre Sophie Wimès, tous les rassemblements culturels, folkloriques ou de détente sont annulés jusqu'au vendredi 3 avril. D'autres évènements, se déroulant durant la seconde moitié d'avril, ont décidé de suspendre la vente de leurs tickets en prévision d'une potentielle prolongation. De nombreux organisateurs préfèrent reporter pour des raisons financièrement et éviter tout risque d'annulation par prolongation de la quarantaine.

Gezien de recente ontwikkelingen omtrent de verspreiding van het COVID-19-virus (coronavirus) en omdat we bezorgd zijn...

Geplaatst door Botanique op Donderdag 12 maart 2020

À l'échelle internationale, les annulations et les reports sont conséquents, notamment celui de Coachella. Le festival américain a décidé de décaler ses dates à l'automne. Le calendrier de la seconde partie de 2020 se densifie déjà et risque d'accentuer la concurrence et donc la division du public. Les affiches programmées seront certainement modifiées. Pour les fans aillant des billets, des remboursements sont prévus en cas d'annulation ou de report. La liste est longue et risque de s'allonger encore. Des artistes annulent leurs tournées européennes plutôt que de ne maintenir qu'une partie des dates programmées.

Clément Larue

Le coronavirus, et les mesures de sécurité sanitaire qu'il entraine, fait des ravages dans le monde culturel. Depuis l'interdiction de rassemblement annoncée lundi par le gouvernement, et mise en vigueur par les communes et les régions, les reports sont nombreux. C'est déjà le cas du Millenium Festival qui devait se tenir du 27 mars au 4 avril à Bruxelles et se déroulera finalement en septembre. Ou encore du Listen Festival qui sera reporté en novembre. Malheureusement, d'autres évènements ne parviennent pas à déplacer leurs dates, c'est le cas de la Museum Night Fever. Elle devait se tenir ce samedi 14 mars à Bruxelles. Dans un communiqué, l'organisation affirme sa déception: "Nous sommes nous-mêmes plus qu'affectés par cette situation dont les conséquences sont, surtout financièrement, dramatiques pour Brussels Museums". Le jeudi 12 mars, ces décisions étaient déjà revues à la hausse par les organisateurs de la quasi totalité des salles de concerts du pays. L'Ancienne Belgique, le Botanique, le Vooruit (Gand), Het Depot (Louvain), le Trix (Anvers), le Beursschouwburg ou encore Flagey ont décidé de fermer totalement leurs portes jusqu'au 31 mars. La majorité des spectacles sont reportés, mais certaines dates ne trouvent pas encore ou pas du tout de date bis. De nombreux carnavals ou salons sont tout bonnement annulés partout dans le pays.Suite aux mesures annoncées par la Première ministre Sophie Wimès, tous les rassemblements culturels, folkloriques ou de détente sont annulés jusqu'au vendredi 3 avril. D'autres évènements, se déroulant durant la seconde moitié d'avril, ont décidé de suspendre la vente de leurs tickets en prévision d'une potentielle prolongation. De nombreux organisateurs préfèrent reporter pour des raisons financièrement et éviter tout risque d'annulation par prolongation de la quarantaine.À l'échelle internationale, les annulations et les reports sont conséquents, notamment celui de Coachella. Le festival américain a décidé de décaler ses dates à l'automne. Le calendrier de la seconde partie de 2020 se densifie déjà et risque d'accentuer la concurrence et donc la division du public. Les affiches programmées seront certainement modifiées. Pour les fans aillant des billets, des remboursements sont prévus en cas d'annulation ou de report. La liste est longue et risque de s'allonger encore. Des artistes annulent leurs tournées européennes plutôt que de ne maintenir qu'une partie des dates programmées. Clément Larue