Réalisateur et scénariste oscarisé en 2016 pour Spotlight, drame d'investigation basé sur de sombres faits réels, Tom McCarthy s'est à nouveau lointainement inspiré d'une histoire vraie afin d'élaborer son nouveau long métrage. En l'occurrence celle d'Amanda Knox, citoyenne américaine ayant connu plusieurs années d'empr...

Réalisateur et scénariste oscarisé en 2016 pour Spotlight, drame d'investigation basé sur de sombres faits réels, Tom McCarthy s'est à nouveau lointainement inspiré d'une histoire vraie afin d'élaborer son nouveau long métrage. En l'occurrence celle d'Amanda Knox, citoyenne américaine ayant connu plusieurs années d'emprisonnement en Europe pour le meurtre d'une camarade de programme d'échange linguistique qui partageait son appartement. De ce fait divers ayant défrayé la chronique en Italie et au-delà, jusqu'à avoir son propre docu Netflix, le cinéaste US transpose les enjeux en France, à Marseille, tandis qu'il choisit de se focaliser moins sur les rebondissements judiciaires que sur les répercussions humaines de ce genre d'affaire. Dans Stillwater, Matt Damon incarne donc un père blessé, redneck bigot et bricoleur plutôt bas du front, déboulant dans la cité phocéenne dans l'espoir d'innocenter sa fille et trouvant chez une bobo-gaucho locale (Camille Cottin) un certain réconfort moral. Afin de rendre ce criant choc des cultures un tant soit peu crédible, McCarthy s'est adjoint les services des scénaristes français Noé Debré et Thomas Bidegain (Les Cowboys, Dheepan). Pour autant, le film n'évite pas certains poncifs teintés de pittoresque dans le regard américain qu'il pose sur Marseille, jouant souvent d'oppositions un peu raides, voire parfois carrément caricaturales, pour mener tardivement son protagoniste vers une néanmoins vibrante conscience élargie de son appartenance au monde.