Déjà dans Ithaque, le premier volet du dyptique Notre Odyssée présenté la saison dernière au National, Christiane Jatahy avait fait résonner le récit d'Homère en écho aux drames des migrants d'aujourd'hui. En dépit d'une mise en scène originale, où chaque moitié du public découvrait successivement l'errance d'Ulysse et l'attente de Pénélope, et d'une scénographie laissant le plateau sous eaux, la démonstration de la Brésilienne d'une société qui laissait des êtres humains se noyer nous laissait quelque peu sur notre faim.
...