Critique

Un prince (presque) charmant

© DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

COMÉDIE | Jean-Marc est un homme pressé. Pressé de descendre dans le sud de la France pour y marier sa fille de 19 ans qu’il n’a pas beaucoup vue grandir.

COMÉDIE DE PHILIPPE LELLOUCHE. AVEC VINCENT PEREZ, VAHINA GIOCANTE. 1H28. SORTIE: 09/01. **

COMÉDIE | Jean-Marc est un homme pressé. Pressé de descendre dans le sud de la France pour y marier sa fille de 19 ans, qu’il n’a pas beaucoup vue grandir tant il était jusque-là pressé de faire carrière, d’accumuler le pouvoir et l’argent dans un business qui l’a vu prospérer. Comment l’égoïste invétéré, le râleur impénitent, va voir se réveiller son fond d’humanité sous la triple influence d’un copain de sa fille, d’une panne d’essence et -surtout- d’une belle auto-stoppeuse, le film de Philippe Lellouche nous le raconte d’abord avec un humour vif et à un rythme élevé, avant de décliner au fur et à mesure que de trop bons sentiments prennent le dessus sur l’acidité. Vincent Perez est bien dans son rôle, Vahina Giocante prouve une fois de plus qu’elle a l’étoffe pour quelque film plus ambitieux.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content