Critique

Torpedo

© DR

COMEDIE | François Damiens n’en finit plus de nous épater! Le comédien belge affiche un talent peu banal pour incarner des losers sympathiques, une catégorie sociale et psychologique où s’inscrit d’évidence son personnage dans Torpedo.

Torpedo **, De Matthieu Donck. Avec François Damiens, Audrey Dana, Cédric Constantin. 1 h 29. Sortie: 21/03.

Michel Ressac vit seul, et médiocrement, sans plus guère d’illusions. Un coup de fil va le réveiller de sa somnolence existentielle. L’appel émane d’une firme d’ameublement, qui lui fait miroiter (comme à tant d’autres clients potentiels) le gain d’un dîner avec Eddy Merckx. Cette perspective va pousser notre homme à l’action. Pour pouvoir offrir cette soirée à son père, grand fan du champion, Michel va entreprendre une quête compliquée, riche en rebondissements, et dont l’enjeu humain dépassera largement l’obtention d’un prix… On aime le côté rebelle et même (gentiment) hors la loi du récit, et on adore la prestation épatante de Damiens. On regrette par contre les facilités dramatiques, le recours au pathos et une certaine démagogie dans le cocktail humour -tendresse d’un film qui en fait un peu trop.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

L.D.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content