Critique

Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street

© RTBF
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

Tim Burton retrouve pour la 398e fois (ou presque) son double Johnny Depp pour ce film un peu glauque et macabre, mais très réussi.

UN FILM D’HORREUR DE TIM BURTON. AVEC JOHNNY DEPP, HELENA BONHAM CARTER, ALAN RICKMAN. 2008. ***

Ce lundi 11 février à 22h50 sur La Une.

Tim Burton nous surprend et nous régale avec ce cocktail risqué de comédie musicale et de film d’épouvante. Il retrouve pour la sixième fois son acteur fétiche Johnny Depp (Edward aux mains d’argent, Ed Wood, notamment) pour une adaptation bien sanglante de la comédie musicale de Stephen Sondheim, qui remporta un immense succès sur les scènes de Londres et de Broadway. On est fasciné par cette histoire éminemment macabre et cruelle d’un barbier exilé suite à une mauvaise décision de justice, et qui revient à Londres pour se venger du méchant juge qui lui a pris sa femme et son enfant. L’homme y rouvrira son salon, et en fera -littéralement- un coupe-gorges! Un dispositif ingénieux permettant d’expédier les cadavres directement du fauteuil à la cave. Et la chair des clients trucidés servant ensuite de matière première à la voisine Madame Lovett (incroyable Helena Bonha-Carter)! D’un goût parfait, donc…

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content