Critique

Super 8

SCIENCE-FICTION | L’action se passe en 1979, ce qui est tout sauf anodin s’agissant d’un film à envisager essentiellement comme un hommage adressé par un grand gosse à la culture kids de la fin des années 70 et des années 80, prompt à ravir tous ceux qui ont grandi en regardant E.T., War Games, The Goonies et autre Stand By Me.

SCIENCE-FICTION | L’action se passe en 1979, ce qui est tout sauf anodin s’agissant d’un film à envisager essentiellement comme un hommage adressé par un grand gosse à la culture kids de la fin des années 70 et des années 80, prompt à ravir tous ceux qui ont grandi en regardant E.T., War Games, The Goonies et autre Stand By Me. A la manière de Spielberg, ici producteur, J.J. Abrams filme à hauteur d’enfants cette histoire de SF qui voit une petite ville de l’Ohio en proie à d’étranges phénomènes. Du très bon blockbuster, qu’Abrams, aidé en cela par une bande son ad hoc (Blondie, The Cars…), parvient à rendre éminemment personnel, en y injectant notamment sa fascination de l’époque pour les zombies et les monstres en général. Le tout doublé d’une ode vibrante au cinéma comme inusable machine à rêves.

N.C.

SUPER 8, FILM DE SCIENCE-FICTION DE J.J. ABRAMS. AVEC JOEL COURTNEY, ELLE FANNING, KYLE CHANDLER. 1 H 52. SORTIE: 27/07. ***

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content