Spike Jonze en 5 films, ou presque

Lisa Burek
Lisa Burek Stagiaire

Il y a d’abord les casquettes multiples de Spike Jonze qui déverse son univers décalé dans la vague hollywoodienne. Car il en fait bien partie, d’Hollywood – et du business. Ça a commencé avec la pub, pour les grands (Nike, Coca-Cola, Nissan…) et continué avec les clips vidéos, toujours du côté des industries lourdes (Daft Punk, Björk, REM, Beastie Boy, FatBoy Slim…). Scénariste, producteur, réalisateur, acteur… Spike Jonze sait jouer de ses différents talents, filer une narration barrée (Being John Malkovitch), produire du white trash à la télé (Jackass) ou surprendre par une sensible et touchante histoire (Where The Wild Things Are). Les thèmesabordés concluent le portrait: de l’amour 2.0 à l’enfance, des affres de la création aux troubles identitaires et désirs désaxés.

Partner Content