Critique

Police Python 357

© PG
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

Sans doute un des meilleurs polars français des années 70 (une décennie faste pour le genre!).

FILM POLICIER D’ALAIN CORNEAU. AVEC YVES MONTAND, FRANÇOIS PÉRIER, SIMONE SIGNORET. 1976.
Ce lundi 24 septembre à 20

Sans doute un des meilleurs polars français des années 70 (une décennie faste pour le genre!), Police Python 357 emprunte son titre au nom d’un modèle de revolver « magnum » utilisé par les forces de l’ordre. L’arme tient une place importante dans la vie du personnage central, Marc Ferrot, un inspecteur en poste dans la ville d’Orléans devenu l’amant d’une jeune femme qui est déjà la maîtresse… de son supérieur direct. Lequel, fou de jalousie, trucidera la belle! Le héros sera bien sûr chargé de l’enquête, et en deviendra malgré lui le principal suspect, dans un scénario aux engrenages implacables. Corneau filme sec, efficace, avec rythme et précision. Montand est formidable dans ce qui reste un de ses tout meilleurs rôles. L’ensemble faisant un spectacle haletant, qui n’a aujourd’hui rien perdu de sa force.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content