Critique

Les seigneurs

© DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

COMÉDIE | L’idée de passer le monde du football à la moulinette de la comédie satirique n’est pas mauvaise. Celle de le faire par le biais d’une histoire de rédemption ne l’est pas non plus.

COMÉDIE D’OLIVIER DAHAN. AVEC JOSÉ GARCIA, JEAN-PIERRE MARIELLE, FRANCK DUBOSC. 1H37. SORTIE: 26/09. *

COMÉDIE | L’idée de passer le monde du football à la moulinette de la comédie satirique n’est pas mauvaise. Celle de le faire par le biais d’une histoire de rédemption ne l’est pas non plus. Mais de la coupe aux lèvres, il y a une distance que ne comble jamais le film d’Olivier Dahan. José Garcia est certes performant en ex-vedette du ballon rond passé au ballon de rouge et menacé de ne plus pouvoir voir sa fille. Une magistrate lui assignant d’aller entraîner un tout petit club amateur breton, notre homme y attirera quelques autres has been autrefois prestigieux mais rangés des crampons. De quoi emmener le FC Molène loin en Coupe de France, et de sauver ainsi la conserverie locale? Réponse à l’écran, dans un film démagogique en diable et oubliant d’être drôle, hormis quelques moments « destroy » où brille Ramzy Bedia.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content