Critique

Les Schtroumpfs 3D

ANIMATION | Ni honteuse ni convaincante, la version des Schtroumpfs de Raja Gosnell est une déclinaison très américaine des petits hommes bleus chers à Peyo. Un film sans génie ni magie mélangeant prises de vue réelles et images de synthèse destiné aux jeunes enfants.

ANIMATION | Maman je m’occupe des Méchants!, Collège attitude, Big Mamma, les 2 Scooby-Doo et Le Chihuahua de Beverly Hills… Raja Gosnell est un peu au cinéma hollywoodien ce que Bézu et Patrick Sébastien sont à la chanson française. Ni honteuse ni convaincante, sa version des Schtroumpfs est une déclinaison très américaine des petits hommes bleus chers à Peyo. Un film sans génie ni magie mélangeant prises de vue réelles et images de synthèse destiné aux jeunes enfants rien qu’aux jeunes enfants. A la grosse louche, les 4-8 ans. Poursuivis au sein même de leur village par le méchant Gargamel, une poignée de Schtroumpfs se retrouvent tout à coup catapultés à New York, traqués par le sorcier et son chat pendant une heure et demie dont le schtroumpf maladroit est le principal ressort scénaristique. Si août est aussi pluvieux que juillet…

J.B.

LES SCHTROUMPFS, FILM D’ANIMATION DE RAJA GOSNELL. AVEC NEIL PATRICK HARRIS, HANK AZARIA, JAYMA MAYS. 1 H 38. SORTIE: 03/08. **

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content