Critique

[Le nanar de la semaine] Hotel Mumbai, tout simplement indécent

© DR
Nicolas Clément
Nicolas Clément Journaliste cinéma

DRAME/THRILLER | Les attaques tragiques qui ont secoué Bombay en novembre 2008 (188 morts et plus de 300 blessés) relatées sur le mode du thriller héroïque.

« Inspiré d’une histoire vraie« , nous dit-on d’entrée. Et pour cause… Hotel Mumbai relate sur le mode du thriller héroïque les attaques tragiques qui ont secoué Bombay en novembre 2008, faisant 188 morts et plus de 300 blessés. Plus qu’ambivalent quant à la violence dont il fait fièrement étalage à grand renfort de musique conquérante, le film, Palme d’or du mois de l’opportunisme racoleur et éhonté, n’est motivé par aucun point de vue, ni aucune once de mise en scène, ne nous épargnant au passage absolument rien au rayon bêtise et vulgarité -ce suspense insistant autour de l’hypothétique survie d’un bébé, ce terroriste islamiste qui mange de la viande de porc « par accident »… Indécent, tout simplement.

D’Anthony Maras. Avec Dev Patel, Armie Hammer, Nazanin Boniadi. 2h05. Sortie: 01/05. °

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content