Critique

[Le nanar de la semaine] Angry Birds

Angry Birds, le film © Rovio
Jean-François Pluijgers
Jean-François Pluijgers Journaliste cinéma

ANIMATION | Cette adaptation du jeu éponyme est particulièrement indigeste.

A l’origine d’Angry Birds, on trouve le jeu éponyme, consistant à catapulter des oiseaux sur des cochons disposés sur différentes structures à des fins de destruction totale (sic). Le principe du film de Clay Kaytis et Fergal Reilly n’est guère moins inepte, qui voit de paisibles volatiles se révolter sous la conduite de Red, le plus colérique d’entre eux, après que des cochons verts ont envahi leur île paradisiaque afin de leur dérober leurs oeufs… Le rythme trépidant et quelques gags faisandés (on croise un certain Jean Jambon, mais aussi Kevin Bacon dans Hamlet) n’y changent rien, l’impression d’ensemble est au n’importe quoi, particulièrement indigeste sur les 90 minutes que dure ce (très) long métrage. On peut éviter…

De Clay Kaytis et Fergal Reilly. Avec les voix de Jason Sudeikis, Josh Gad, Danny McBride. 1h30. Sortie: 11/05.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content