Critique

La Vida de los peces

© DR
Jean-François Pluijgers
Jean-François Pluijgers Journaliste cinéma

DRAME | Une soirée dans une maison de Santiago du Chili. Passant d’un groupe à l’autre, Andres (Santiago Cabrera) semble évoluer en suspension.

DE MATIAS BIZE. AVEC SANTIAGO CABRERA, BLANCA LEWIN, VICTOR MONTERO. 1H24. SORTIE: 15/08. **

DRAME | Une soirée dans une maison de Santiago du Chili. Passant d’un groupe à l’autre, Andres (Santiago Cabrera) semble évoluer en suspension. Pressé de rejoindre l’exil germanique dans lequel il s’est réfugié depuis une dizaine d’années, il est aussi happé, insensiblement, par son passé, et ses fantômes, celui de Beatriz (Blanca Lewin) en particulier, amour de jeunesse alors délaissé, et qu’il n’en finit plus de croiser et recroiser au hasard (?) de ses déambulations. L’argument est sans doute ténu, et le dispositif du film pas trop systématique, le cinéaste chilien Matias Bize n’en tisse pas moins là une toile sensible, à l’affût des hoquets de l’existence. Bien soutenu par deux acteurs judicieusement investis, il signe un drame intimiste d’une sobre intensité et d’une estimable justesse, tout en sentiments voilés et en émotion contenue, mais néanmoins palpable.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content