Critique

Jack the Giant Slayer

© DR
Jean-François Pluijgers
Jean-François Pluijgers Journaliste cinéma

AVENTURES FANTASTIQUES | Il plane sur Jack the Giant Slayer, le nouveau film de Bryan Singer, un parfum d’aventures médiévales à l’ancienne, remises au goût technologique du jour.

FILM D’AVENTURES FANTASTIQUES DE BRYAN SINGER. AVEC NICHOLAS HOULT, ELEANOR TOMLINSON, EWAN MCGREGOR. 1H53. SORTIE: 20/03. ***

AVENTURES FANTASTIQUES | Il plane sur Jack the Giant Slayer, le nouveau film de Bryan Singer, un parfum d’aventures médiévales à l’ancienne, remises au goût technologique du jour -avec, notamment, une 3D discrètement immersive. Au coeur de l’histoire, Jack (Nicholas Hoult), un jeune fermier qui va raviver une guerre oubliée en rouvrant par inadvertance le passage entre notre monde et celui de géants hostiles. Le début d’un périple qui verra le garçon affronter moult dangers pour tenter de sauver une ravissante princesse (Eleanor Tomlinson) et son royaume par la même occasion. Puisant à la manne des contes (Jack et le haricot magique, en l’occurrence), Singer signe un récit initiatique aux enjeux romanesques classiques, doublé d’un grand spectacle qu’il a le bon goût de ne pas écraser sous les effets spéciaux maousses. En résulte un film familial au charme un brin suranné auquel on souscrit d’autant plus aisément qu’à l’alchimie de ses deux héros il ajoute un casting relevé, qu’emmènent Ewan McGregor et Stanley Tucci.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content