Critique

Critique ciné: Violette

Violette - Emmanuelle Devos © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

FILM BIOGRAPHIQUE | Emmanuelle Devos s’est mise Violette Leduc dans la peau. Une interprétation superbe, sur le fil du rasoir.

Martin Provost travaille le film dit d’époque avec une force très particulière. Et des moyens limités ne l’empêchent pas de donner un puissant grain réaliste à son évocation de la trajectoire de Violette Leduc. Le réalisateur de Séraphine trace un remarquable portrait en mouvement de l’écrivaine amie de Simone de Beauvoir, et qui vécut bien des années de galère avant que vienne le succès. Emmanuelle Devos campe admirablement l’auteur de La Bâtarde, de Ravages et de L’Affamée, avec son mal-être et ses appétits, ses désirs incompris et ses âpres combats. Une création majeure, dans un film revisitant de passionnante manière les temps du féminisme littéraire porté à incandescence.

  • DE MARTIN PROVOST. AVEC EMMANUELLE DEVOS, SANDRINE KIBERLAIN, OLIVIER GOURMET. 2H19. SORTIE: 06/11.
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content