Critique

Critique ciné: Transcendence, moche et sentencieux

Transcendence © DR
Nicolas Clément
Nicolas Clément Journaliste cinéma

THRILLER | Pour son premier long en tant que réalisateur, le chef-opérateur attitré de Christopher Nolan y va d’un thriller SF lourdingue.

Pas du genre à se refuser un rôle ouvertement improbable, Johnny Depp campe ici un scientifique-gourou mort dont l’esprit « transcendé » dans un ordinateur super-intelligent en fait bientôt un démiurge virtuel à la tête d’une armée de surhommes… Pour son premier long en tant que réalisateur, le chef-opérateur attitré de Christopher Nolan y va donc d’un thriller SF lourdingue épinglant sans nuance les dérives de la technologie moderne. Moche et sentencieux, un film à la solennité embarrassante, écrasé par ses ambitions philosophiques grossièrement démesurées.

  • THRILLER SF DE WALLY PFISTER. AVEC JOHNNY DEPP, REBECCA HALL, PAUL BETTANY. 1H59. SORTIE: 02/07.
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content