Critique

Critique ciné: Third Person, cousu de fil blanc

Liam Neeson et Olivia Wilde dans Third Person © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

DRAME | Réalisateur de Crash et scénariste de Million Dollar Baby, Paul Haggis se prend les pieds dans la trame à la fois complexe et naïve de son nouveau film.

Le titre, Third Person, dévoile inutilement son astuce narrative, la « troisième personne » renvoyant d’évidence à l’écriture que pratique le romancier joué par Liam Neeson. Un créateur qui projette ses désirs mais aussi son sentiment de culpabilité sur les autres personnages d’une intrigue tortueuse en apparence, mais en réalité cousue de fil blanc. Des personnages dont on a trop vite deviné qu’ils sont des multiplications de lui-même… Coproduction belge, le film prend par ailleurs des allures d’euro-pudding avec son casting aussi international que difficilement crédible.

  • DE PAUL HAGGIS. AVEC LIAM NEESON, MILA KUNIS, ADRIEN BRODY. 2H17. SORTIE: 01/10.
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content