Critique

Critique ciné: The Intern, comédie moderne aux accents féministes

Robert De Niro et Anne Hathaway dans The Intern © DR
Nicolas Clément
Nicolas Clément Journaliste cinéma

COMÉDIE | « Il n’y a pas d’âge pour faire un stage. » L’accroche de The Intern, le nouveau film de Nancy Meyers, fait à vrai dire un peu peur, comme son pitch.

« Il n’y a pas d’âge pour faire un stage. » L’accroche de The Intern, le nouveau film de Nancy Meyers (The Holiday, What Women Want), fait à vrai dire un peu peur. Son pitch aussi, qui prend prétexte d’un programme social bien-pensant pour parachuter un septuagénaire veuf et retraité au coeur d’une compagnie de commerce online ultra branchée à Brooklyn. Le résultat tient pourtant gentiment la route, un Robert De Niro étonnamment peu grimaçant et une Anne Hathaway raisonnablement pleurnicharde s’y donnant la réplique avec verve, mais aussi une certaine tendresse. En dépit de son final moralisateur et appuyé, une comédie moderne aux accents résolument féministes.

De Nancy Meyers. Avec Robert De Niro, Anne Hathaway, Rene Russo. 2h01. Sortie: 30/09.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content