Critique

Critique ciné: Phantom Boy, peu convaincant

Phantom Boy © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

ANIMATION | L’influence des récits de superhéros façon Stan Lee est marquante dans le second long métrage des réalisateurs d’Une vie de chat.

Lesquels prennent cette fois pour personnage central un gamin de onze ans, doté de pouvoirs spéciaux qui vont l’aider à vaincre (avec un policier) la menace que fait planer sur New York un méchant évoquant irrésistiblement le joker de Batman… et ayant la voix de Jean-Pierre Marielle, pas du tout crédible malheureusement! Malgré un beau travail des décors urbains, des couleurs, l’action peu convaincante déforce aussi un film qui se laisse voir mais ne passionne jamais.

D’ALAIN GAGNOL, JEAN-LOUP FELICIOLI. AVEC LES VOIX D’ÉDOUARD BAER, JEAN-PIERRE MARIELLE, AUDREY TAUTOU. 1H24. SORTIE: 21/10.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content