Critique

[Critique ciné] Men & Chicken: humour noir, trash et décalé

Lie Kaas et Mads Mikkelsen dans Men & Chicken d'Anders Thomas Jensen © Rolf Konow
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

COMÉDIE DRAMATIQUE | Le réalisateur Anders Thomas Jensen et son interprète fétiche Mads Mikkelsen se retrouvent, dix ans après le savoureux Adam’s Apples.

Vous aviez aimé Les Bouchers verts? Vous allez aimer Men & Chicken! Le réalisateur Anders Thomas Jensen et son interprète fétiche Mads Mikkelsen s’y retrouvent, douze ans après le film précité et dix après l’encore plus savoureux Adam’s Apples. L’humour noir, trash et décalé est bien sûr au menu d’un Men & Chicken où deux demi-frères débarquent sur une île danoise pour y chercher leur père, un généticien fou passionné d’expériences innommables… Le sens de la famille offre une variation très (mais alors très) particulière, dans une comédie grinçante mais aussi émouvante, quand aux accents absurdement violents succèdent ceux d’une sentimentalité résolument polymorphe.

D’ANDERS THOMAS JENSEN. AVEC MADS MIKKELSEN, DAVID DENCIK, NICOLAS BRO. 1H44. SORTIE: 20/04.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content