Critique

[Critique ciné] M, touchante Sara Forestier

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

DRAME | Pour son premier long métrage en tant que réalisatrice (et scénariste), Sara Forestier signe une histoire d’amour intense.

[Critique ciné] M, touchante Sara Forestier

Lila est bègue, secrète, silencieuse alors même que les mots se bousculent en elle, une étudiante au potentiel brillant, méconnu. Mo est analphabète, masquant son handicap sous une image de fonceur, multipliant des courses automobiles clandestines où il risque sa vie. La rencontre de ces deux-là nourrira une alchimie rare, esquissant dans le désir mais aussi la douleur une arithmétique nouvelle où -1 et -1 font 2… Pour son premier long métrage en tant que réalisatrice (et scénariste), Sara Forestier signe une histoire d’amour intense, chargée de résonances sociales et vibrante d’émotion vraie. Une oeuvre dont les maladresses sont vite oubliées tant le coeur y est grand et le regard généreux. Adèle Exarchopoulos devait initialement tenir le rôle de Lila face à l’impressionnant nouveau venu Redouanne Harjane (arrivé du stand-up). Le film a été retardé d’un an et Forestier est passée elle-même devant sa propre caméra. Elle y est très touchante, dans un rôle risqué.

De Sara Forestier. Avec Sara Forestier, Redouanne Harjane, Jean-Pierre Léaud. 1h38. Sortie: 15/11. ***(*)

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content