Critique

[Critique ciné] La Mécanique de l’ombre, sobre et captivant

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

THRILLER | L’espionnage français est belle source d’inspiration ces temps-ci.

[Critique ciné] La Mécanique de l'ombre, sobre et captivant

Avec, au petit écran, la remarquable série Le Bureau des légendes, et au grand ce premier long métrage assez fascinant de Thomas Kruithof. Un chômeur de longue durée, rescapé d’un burn-out, s’y voit proposer le travail de transcription d’écoutes téléphoniques menées par les services de renseignement français. François Cluzet incarne cet homme qu’un large paiement au noir n’empêche pas de craindre une manipulation. Très sobre et d’autant plus captivant, un thriller parano (et franco-belge) réussi.

De Thomas Kruithof. Avec François Cluzet, Denis Podalydès, Sami Bouajila. 1 h 33. Sortie: 11/01. ***(*)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content