Critique

[critique ciné] La Dernière Tentation des Belges, un drame au comique déroutant et extravagant

Jan Bucquoy transforme la douleur de vivre d’un père en deuil en un grand cirque cinématographique, pour exorciser le mal par le rire.

Jan, père spectaculairement absent, aime sa fille Marie. Mais celle-ci mettrait bien fin à ses jours. Shéhérazade des temps modernes, Jan va lui raconter sa vie pour la garder en vie. Et tenter de lui prouver par l’exemple que l’envie de vivre, ça se travaille. Après La Vie Sexuelle des Belges et Camping Cosmos (sortis dans les années 1990), Jan Bucquoy (lire le dossier) écrit un nouveau chapitre de sa « cinémataubiographie », incarné par un nouvel alter ego (Wim Willaert), qui va promener son accent flamand d’artiste anarcho-candide et sa faconde agit-prop en Wallonie. Mais La Dernière Tentation des Belges, c’est avant tout l’histoire d’un père et de sa fille. Un sujet universel, largement inspiré du parcours de Jan Bucquoy, qui transforme la douleur de vivre d’un père en deuil en un grand cirque cinématographique, pour exorciser le mal par le rire, panser les plaies avec quelques bons mots et situations cocasses. C’est de la voix off, narratrice, que naît l’émotion. À l’écran se succèdent les saynètes de la vie d’artiste, faites de bric et de broc, tour à tour foutraques, malicieuses ou carrément utopistes. Car malgré le drame qui affleure à la surface, Jan ose encore rêver, et surtout, aimer cette vie qui pourtant finit toujours mal. Si l’on sourit souvent, ou si l’on se moque gentiment parfois des idées farfelues de Bucquoy, le drame affleure à la surface de cette histoire, celle d’un père qui tente de rattraper les rendez-vous manqués avec sa fille. Il se pourrait bien à la fin que ce film soit une tragédie. Une tragédie burlesque. Un drame au comique déroutant et extravagant.

De Jan Bucquoy. Avec Wim Willaert, Alice on the Roof, Alex Vizorek. 1h15. Sortie: 02/02. ***

Lire aussi: Jan Bucquoy, cinéaste populaire

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content