Critique

[Critique ciné] La Confession, sans peu d’intérêt

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

DRAME | Romain Duris et Marine Vacth reprennent les rôles de Jean-Paul Belmondo et Emmanuelle Riva dans l’adaptation de Melville par Nicolas Boukhrief.

[Critique ciné] La Confession, sans peu d'intérêt

Jean-Pierre Melville avait adapté le roman de Béatrix Beck en 1961 sous son titre original (Léon Morin, prêtre) et avec le duo Jean-Paul Belmondo-Emmanuelle Riva. Pour jouer le jeune curé ouvert et séduisant, et la jeune postière athée, communiste, qu’il va réussir à troubler sous l’Occupation allemande, Nicolas Boukhrief a choisi Romain Duris et Marine Vacth (révélée par Ozon dans Jeune et jolie). S’ils mettent du coeur à leur interprétation, les deux ne secouent pas l’académisme d’un film dont l’intérêt ne s’impose jamais. Entre l’élan de l’amour et le roc de la foi, le spectateur peine à trouver sa place.

DE NICOLAS BOUKHRIEF. AVEC ROMAIN DURIS, MARINE VACTH, ANNE LE NY. 1H56. SORTIE: 08/03. **(*)

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content