Critique

[Critique ciné] Joséphine s’arrondit, délirant mais convenu

Marilou Berry dans Joséphine s'arrondit © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

COMÉDIE | Marilou Berry réalise elle-même cette suite où l’héroïne se retrouve enceinte et voit son couple, sa famille, subir les conséquences de l’événement… et de son retard à l’annoncer publiquement.

Interprète du personnage de Joséphine dans le film d’Agnès Obadia en 2013, Marilou Berry réalise elle-même cette suite où l’héroïne se retrouve enceinte et voit son couple, sa famille, subir les conséquences de l’événement… et de son retard à l’annoncer publiquement. On apprécie le côté excessif et burlesque qu’accentue la digne fille de Josiane Balasko (laquelle est aussi sa mère dans la fiction!). Dommage que les meilleures scènes, les plus délirantes en fait, s’inscrivent dans un scénario par ailleurs globalement fort convenu. La folie dont est capable la jeune comédienne mériterait de trouver cadre plus original pour s’y exprimer à fond.

DE MARILOU BERRY. AVEC MARILOU BERRY, MEHDI NEBBOU, MEDI SADOUN. 1H30. SORTIE: 10/02.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content