Critique

Critique ciné: Homefront

Homefront - Jason Statham © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

THRILLER | « Chaque homme a ses limites », assène le slogan choisi pour la sortie du film de Gary Fleder (Kiss The Girls, Runaway Jury). Chaque film aussi, à vrai dire. Et celles de Homefront sont très étroites…

Le super macho Jason Statham, bombe de testostérone au registre expressif voisin de celui d’une huître, y joue un ex-agent de la brigade des stups qui s’est retiré dans un petit bourg d’Amérique profonde. Les ennuis vont l’y suivre, évidemment, et le forcer à se mettre en mode justicier implacable pour sauver sa famille des griffes d’un James Franco ignoble en caïd de la drogue local. Le pire étant atteint par le personnage de fille perdue (très mal) joué par une Winona Ryder tombée bien bas…

  • DE GARY FLEDER. AVEC JASON STATHAM, JAMES FRANCO, WINONA RYDER. 1H40. SORTIE: 15/01.
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content