Critique

[Critique ciné] Goosebumps 2: Haunted Halloween, la déception au rendez-vous

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

FANTASTIQUE/COMÉDIE | Pauvre en idées neuves et percutantes, le deuxième volet de la saga Chair de Poule s’avère décevant.

[Critique ciné] Goosebumps 2: Haunted Halloween, la déception au rendez-vous

On attendait avec espoir la suite du succès surprise qu’avait été Goosebumps, croisement de comédie pour ados et de film d’horreur où les monstres des romans d’un écrivain fantastique (Jack Black) prenaient vie. La déception est malheureusement au rendez-vous d’un second épisode croulant sous les stéréotypes. Le méchant pantin qui persécute trois ados et veut enflammer la fête d’Halloween a beau se démener, l’ennui s’installe irrémédiablement. Jack Black, lui, n’apparaît qu’après une heure, et ses minutes de présence à l’écran se comptent sur les doigts de la main. Comme s’il ne voulait pas trop avaliser un Goosebumps 2: Haunted Halloween bien pauvre en idées neuves ou percutantes.

De Ari Sandel. Avec Jack Black, Wendi MacLendon-Corey, Madison Iseman. 1h23. Sortie: 24/10. **

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content