Critique

Critique ciné: Flying Home

Flying Home © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

DRAME/FILM D’AMOUR | Dominique Deruddere nous propose un film d’amour et de rédemption, où un jeune loup américain de la finance abuse un colombophile flamand.

Son premier film hanté par Bukowski Crazy Love (1987) avait si bien révélé Dominique Deruddere que le jeune cinéaste belge avait tapé dans l’oeil de Coppola, dont la Zoetrope avait produit son adaptation de John Fante Wait Until Spring, Bandini. La suite fut moins rose, et Deruddere ne doit son retour aux affaires qu’au succès commercial en Flandre d’Iedereen beroemd en 2000. Il nous propose aujourd’hui un film d’amour et de rédemption, où un jeune loup américain de la finance abuse un colombophile flamand (pour qu’un cheik richissime possède le pigeon de ses rêves) mais craque pour sa fille et se rachète in extremis. Cousu de fil blanc mais agréable à suivre, le film a pour vedette Jamie Dornan, célèbre depuis qu’il a obtenu le rôle central de Fifty Shades of Grey.

  • De Dominique Deruddere. Avec Jamie Dornan, Charlotte De Bruyne, Jan Decleir. 1h35. Sortie: 02/04.
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content