Critique

[Critique ciné] Donne-moi des ailes, lourd de bonnes intentions

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

AVENTURES | Le récit d’abord écrit (un livre paru cette année) puis filmé par Nicolas Vanier se révèle un peu poussif et bien trop prévisible.

Apprendre à de jeunes oies un nouveau chemin de migration moins dangereux: tel est le projet un peu fou de Christian (Jean-Paul Rouve), qui brave les interdictions pour entamer la concrétisation d’un projet que… son jeune fils mènera finalement à bien. Inspiré d’une histoire vraie mais louchant surtout vers le beau film américain L’Envolée sauvage (Fly Away Home, 1996), le récit d’abord écrit (un livre paru cette année) puis filmé par Nicolas Vanier se révèle un peu poussif et bien trop prévisible pour emporter le spectateur. Lourd de bonnes intentions bridant le sens de l’aventure au profit d’une démonstration bien-pensante et démagogique, Donne-moi des ailes est qui plus est assez mal joué, même par un Jean-Paul Rouve qu’on a rarement vu si perdu.

De Nicolas Vanier. Avec Jean-Paul Rouve, Mélanie Doutey, Louis Vazquez. 1h53. Sortie: 23/10. **

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content