Critique

[Critique ciné] Comment c’est loin, la glandouille

Orelsan et Gringe dans Comment c'est loin © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

COMÉDIE | Difficile d’évoquer la paresse sans y céder soi-même! Orelsan s’en aperçoit au moment de conclure ce film dans lequel il joue son propre rôle.

Difficile d’évoquer la paresse sans y céder soi-même! Le rappeur Orelsan s’en aperçoit au moment de conclure ce film dans lequel il joue son propre rôle à l’heure où la glandouille et un gigantesque poil dans la main retardaient sans cesse l’écriture de cette première chanson synonyme de départ vers le succès. Attachant au début, joyeusement foutraque, nourri à l’amitié (avec Gringe, son complice), pimenté d’inside jokes que les fans savoureront, Comment c’est loin s’englue progressivement dans la répétition et l’absence d’idées. Et quand l’inspiration musicale vient finalement à son auteur-acteur-réalisateur, notre soulagement est aussi grand que le sien!

D’ORELSAN, CHRISTOPHE OFFENSTEIN. AVEC ORELSAN, GRINGE, SEYDOU DOUCOURÉ. 1H30. SORTIE: 23/12.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content