Critique

[Critique ciné] Cold Pursuit, mélange d’ultraviolence et d’humour déjanté

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

POLICIER | Il ne fait décidément pas bon être -à l’écran- le rejeton de Liam Neeson!

[Critique ciné] Cold Pursuit, mélange d'ultraviolence et d'humour déjanté

Il ne fait décidément pas bon être -à l’écran- le rejeton de Liam Neeson! Quand vous n’êtes pas victime de kidnapping, vous mourrez brutalement comme le fils de Cold Pursuit, au début du film… À charge pour le grand Liam, conducteur de chasse-neige dans le Colorado, de retrouver les responsables de votre mort… Invité à tourner aux États-Unis un remake de son percutant et sympathiquement culte Kraftidioten de 2014, le cinéaste norvégien Hans Petter Moland fait moins bien qu’avec les plus maigres moyens dont il disposait dans son pays. Le mélange d’ultraviolence et d’humour déjanté reste certes assez efficace, mais le manque d’authenticité et l’absence de lien entre lignes dramatique et comique lui font perdre en impact.

De Hans Petter Moland. Avec Liam Neeson, Tom Bateman, Laura Dern. 1h59. Sortie: 27/02. ***

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content