Critique

Critique ciné: Blended, savoureusement régressif par endroits

Drew Barrymore et Adam Sandler dans Blended © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

COMÉDIE | Adam Sandler et Drew Barrymore animent sympathiquement une comédie sentimentale pas trop mémorable et plutôt longuette, mais par endroits savoureusement régressive.

Jim et Lauren sont tous deux des parents célibataires, aux prises avec une marmaille pas forcément commode. Un « blind date » les réunit très brièvement, sur un échec cuisant. Les hasards d’un scénario tiré par les cheveux vont les réunir, avec leurs mouflets, dans un hôtel safari en Afrique. Mais si aucun des deux n’apprécie ces retrouvailles imprévues, aggravées par l’obligation de partager la même suite, leurs rejetons sembleront vite plus enthousiastes… Le sous-estimé Adam Sandler (Funny People, Punch-Drunk Love) et la sous-employée Drew Barrymore (Scream, Beverly Hills Chihuahua) animent sympathiquement une comédie sentimentale pas trop mémorable et plutôt longuette, mais par endroits savoureusement régressive.

  • De Frank Coraci. Avec Adam Sandler, Drew Barrymore, Bella Thorne. 1h57. Sortie: 11/06.
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content